Pleuvra? Pleuvra pas?

Dans le genre « je fais tout à la dernière minute » je commence fort. J’étais parti pour me préparer à une journée pluvieuse à cause de la météo d’internet et faire des visites plutôt en intérieur, mais bizarrement le temps dehors ne collait pas trop. Le soleil commençait à toquer à ma fenêtre et il faisait déjà chaud. Du coup à la dernière minute, j’ai décidé de changer complètement mon planning. Je prend le chemin habituel pour m’arrêter à la gare de Tôkyô et sort par la meilleure sortie, celle qui donne sur la façade refaite de la gare, que j’ai enfin pu découvrir puisque c’était en travaux la seule fois où j’y suis allé et j’ai aussi pu découvrir les environs de jour au passage.

Je me dirige donc vers les douves du palais impérial, je ne prend même pas la peine d’aller sur la grande place sur la gauche parce que je sais très bien que l’on ne peut pas entrer dans cette partie du Palais. Je longe donc le Palais par la droite pour rejoindre le parc, dont on m’a parlé, qui devrait être accessible au public, mais comme je ne connais pas l’entrée précise, je m’attends à devoir faire pas mal de marche pour arriver au nord de la zone du Palais. Je passe devant quelques points fermés au public, mais je ne m’inquiète pas, ça a l’air d’être plus loin.

Au bout d’un moment, j’arrive devant un espace aménager pour autre chose que le jogging, un jogger espagnol m’aborde pour me demander de le prendre en photo devant l’arbre en fleur. Il me dit que chez lui, le temps est pourri et je comprend pourquoi il a eu une soudaine envie de se faire prendre en photo. Je poursuis mon chemin et finis par arriver à l’endroit qui devrait être ouvert au public, mais tous les ponts sont fermés.

Je commence à me demander s’il y a vraiment un endroit à visiter. Je consulte une nouvelle fois mon plan, donc la couverture déclare forfait, et trouve un parc de l’autre côté de la route. Ca se trouve, c’était ça le parc visitable. En tout cas, il est bien ouvert pour tout le monde, je zappe complètement le musée pour me balader sur le chemin le plus calme. C’est clairement pas le plus beau de Tôkyô, mais il a du charme et ça fait du bien d’être au calme et à l’ombre vu les températures. Je décide même d’y faire plusieurs pauses pour profiter de l’endroit et m’y imprégner. Je profite d’être dans le coin pour aller voir une salle de concert bien connue des fans de J-Music, le Nippon Bûdokan.

Je finis par sortir du parc pour aller plus au Nord au tristement célèbre Yasukuni Jinja, juste pour voir à quoi ça ressemble et ce que j’ai entendu du Musée ne me pousse pas à le visiter. Le lieu est un poil trop grand pour le Temple, qui est vraiment pas grand et n’est pas un des plus beaux que j’ai vu jusqu’à présent. C’est sûrement pour être au même niveau que les nationalistes qui s’amusent à faire polémique. Bon au moins, ils ont eu la bonne idée de faire un petit parc avec d’énormes carpes et il vaut au moins le coup d’oeil.

Pour la suite, j’avais prévu d’aller à Kôra Kôen, mais comme j’ai trop trainé, je sais d’avance que j’arriverais trop tard pour pouvoir avoir assez de temps pour le visiter. Du coup, je vais directement au dernier endroit, Ginza où je reviens près du building où était l’ancien Office du Tourisme pour voir si le cinéma que je connais passe le film de Dragon Ball sorti fin Mars. Malheureusement, il ne la fait pas et c’est pareil pour le second cinéma tout proche que je repère. Ca m’embête un peu parce j’en connais pas des masses et que je sais toujours pas où aller pour le voir. Donc je fais un tour dans les environs pour voir s’il y a un autre cinéma, mais je ne trouve rien.

Finalement je reprends la Yamanote-Sen pour aller à Akiba faire un tour à Yodobashi Kamera, je vais directement au rayon Jeux Vidéos pour aller chercher un jeu 3DS qui pourrait m’intéresser et me permettre d’utiliser le Street Pass pour autre chose que Street Fighter. Après moultes hésitations, je jette mon dévolu sur Fantasy Life, un mix entre RPG et Animal Crossing, et j’en profite pour prendre le Guide (sait-on jamais, ça pourrais me servir, vu ce qu’il emprunte à ces deux genres de jeux). Avant de rentrer, je n’oublie pas d’aller me réapprovisionner et utiliser ma caillasse pour acheter des Gashapon Pokemon, mais je ne tombe que sur des doubles (je sais au moins à qui je pourrais les offrir).

Tôkyô2013 (272)

. Achats du jour:

Tôkyô2013 (271)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s