La base du nekketsu.

Une fois encore, j’ai eu droit à une météo instable et en désaccord complet avec le site que je consulte pour savoir à quoi m’attendre. Là, je ne sais pas sur quel pied danser, il ne fait pas spécialement froid, mais le temps est très nuageux et une petite goutte tombe de temps en temps, j’ai essayé de la jouer positif en me disant que je rentrerais bien assez tôt pour éviter la pluie  et donc je laisse mon parapluie à sa place. Pour une fois, je n’ai pas utilisé la ligne Tsukuba Express pour arriver à destination, mais la ligne Toei Asakusa, qui se trouve pas très loin du temple Sensô-Ji, que j’avais visité le soir de mon arrivée.

Arrivé à Kuramae, je change de ligne pour prendre la Toei Oedo en cherchant l’arrêt Kôra Kôen sur le plan, mais l’arrêt le plus proche que je trouve est Kasuga, donc je m’y rend en espérant ne pas être loin. Heureusement c’est le cas, les deux arrêts étant proche, mais desservis par des lignes de métros différentes. Comme je suis juste à côté du Tôkyô Dôme, je vais y faire un tour, c’est étrangement plus fréquenté que la seule fois où j’étais y aller et quand je dis plus, c’est vraiment beaucoup plus. Je me dis qu’il y a forcément un évènement du genre concert ou match de Base Ball et quand je me rapproche, je comprend vite que c’est un match de Base Ball qui va se jouer. Des personnes sont habillés comme des joueurs de Base Ball et je vois des stands aux couleurs d’équipe de Base Ball.

Je ne suis pas venu pour ça (j’ai de toutes façons pas de billet et assez peu d’intérêt pour le sport pour avoir envie d’aller voir un match), je poursuis donc ma route pour aller au Kôra Kôen, que je ne n’avais pas pu visiter pendant mon premier voyage par manque de moyen (et oui l’entrée est payante), et comme je ne me souviens plus de l’emplacement de l’entrée, je mets du temps à trouver ce qui semble être une entrée, en allant à l’autre bout du Tôkyô Dôme. Malheureusement, les portails sont fermés, je cherche sur un des panneaux les horaires d’ouverture, mais ne trouve rien et me préparant à rentrer bredouille ou plutôt à aller à Todai et Ueno, j’emprunte tranquillement un chemin boisé qui longe le parc, histoire de faire un petit tour.

Là gros coup de chance, j’arrive à la vraie entrée, qui, elle, est ouverte, je vais payer mon billet et récupère au passage un plan du parc en français, que l’on m’a proposé. Après l’avoir consulté, je décide d’emprunter le chemin conseillé le plus long, histoire d’en voir le plus possible. Le parc en lui-même est assez joli et si j’étais arrivé à un autre moment, il l’aurait été plus, étant donné qu’il y a certains coins qui sont en travaux. Ca ne défigure pas le parc, mais ça rend certains coins moins intéressants et c’est pareil pour les coins où sont cultivés des plantes, mais là c’est parce que ça doit pas être la bonne saison pour les voir fleuris. Bon par contre pour le calme on repassera, le stade étant tellement bruyant que l’on entend ce qu’il s’y passe comme si on y était et en plus du côté de l’entrée, il y a plusieurs terrains de sport où des gosses jouent entre autres un match de Base Ball, donc autant dire que c’est pas discret.

Le temps avançant, la météo commence par se gâter. Une petite averse tombe, mais je n’arrête pas ma visite pour autant. Le problème, c’est que l’averse finit par empirer et je suis donc obliger de bâcler la fin de ma visite pour rejoindre l’entrée pour m’abriter un peu le temps que ça se calme.

L’averse ne se calmant pas, je me dis que c’est mort pour la balade à Todai et Ueno et j’essaye au moins de rejoindre le Tôkyô Dôme pour être encore plus à l’abri, plus proche du Métro, au cas où ça se gâte, et aller faire un tour à la boutique du Shônen Jump. Je passe un peu par hasard au rez-de-chaussée d’un immeuble où je pensais tomber sur des gens qui regardent le match de Base Ball, mais il en est tout autre puisque c’est un étage entièrement consacré au PMU local et ça fait tout drôle de voir un espace aussi grand pour moi qui n’a que comme comparaison les Maison de la Presse françaises. Au Shônen Jump, je vais directement au petit comptoir qui propose d’acheter de la nourriture sur le thème de One Piece et en profite pour prendre une bouteille d’eau Chopper (fan jusqu’au bout pour aller acheter une bouteille d’eau plus chère ;op). Ce qui est bien, c’est que je suis le seul à passer commande, donc j’ai l’espace décoré aux couleurs de One Piece pour moi tout seul.

Ensuite, je vais dans le côté boutique pour me prendre deux Gashapon…..One Piece (Chopper et Usopp pour commencer) et comme la série de Gashapon permet d’avoir un petit décors si on a toutes les figurines, je décide de faire quelques achats pour récupérer un peu de monnaie en pièce de 100yens.

Je jette d’abord mon dévolu sur un fruit de démon, qui doit contenir des confiseries, des moules pour faire des glaçons One Piece et un masque de nuit Luffy/Chopper. Je repère aussi un des bateaux One Piece (sûrement à monter, comme les figurines Gundam), mais décide de continuer de voir ce qu’ils ont avant de me décider, j’ai pas beaucoup d’argent sur moi, donc à cette allure, je pourrais rater d’autres choses. Je vois aussi ce qui semble être des planches originales de certains oeuvres que l’on peut trouver dans le Shônen Jump, mais qui n’en sont pas, surtout parce qu’elles sont en vente et à un prix trop bas pour être autre chose de la très bonne photocopie. Au final, je craque aussi sur un puzzle One Piece, c’est le fait d’en voir deux géants au comptoir de bouffe qui m’a fait pencher sur ça plutôt que sur le bateau. Avant de passer en caisse, je demande à une caissière où est-ce que l’on peut acheter les planches que j’ai vu, en ayant un peu de mal à me faire comprendre, et elle appelle une de ses collègues qui m’amener à l’autre bout du magasin où sont empilés des tonnes de ses très bonnes photocopies. J’en prend donc une et prendre le dernier tome de….. Allez devinez, il y a peut-être un piège…..ou pas. ;op

Une fois mes achats payés, je vais à un distributeur de carte en 3D pour utiliser une partie de ma monnaie pour en avoir une au hasard et celle qui sort est celle de Shank. Enfin, je me « débarrasse » du reste de ma monnaie en tentant d’avoir des Gashapon de la même série et par chance, je ne tombe pas sur des doublons et c’est Brook et Sanji qui sortent (plus que 5 pour avoir la collection complète, j’espère pouvoir repasser d’ici la fin de mon voyage pour essayer d’avoir les autres et surtout ne pas me retrouver avec des doublons).

La pluie ne s’arrêtant pas de tomber, comme les larmes dans certaines chansons, je me vois dans l’obligation de rentrer puisque je n’ai pas de quoi acheter un parapluie ou un kaway et si la pluie s’était arrêtée (pas comme les larmes qui ne s’arrêtent jamais de tomber dans certaines chansons ;op), j’aurais pu ressortir plus tard, profitant de  mon passage à l’appart pour m’avancer dans la rédaction de cet article. Le problème, c’est que je voulais aller faire un tour à la Tôkyô Sky Tree, une tour pas très loin de mon quartier, mais le temps ne s’est toujours pas amélioré et c’est même pire à l’heure où je finis d’écrire ces lignes, c’est un vrai torrent qui tombe.

Tôkyô2013

. Achats du jour:

Tôkyô2013 (338)

3 réflexions sur “La base du nekketsu.

  1. « j’ai eu droit à une météo instable et en désaccord complet avec le site que je consulte pour savoir à quoi m’attendre »
    Peut être qu’il serait temps que tu changes de site météo 🙂
    Sinon ouais, la petite boutique Shônen Jump est bien sympa. Je vois que t’as su resté sage encore une fois. T’es très fort parce qu’on peut tout claquer là dedans.

    Sinon, tu comptes faire un maid café à un moment ou bien?

    • Oui, c’est ce que je me dis, mais je sais pas si les autres sont mieux. ;op
      Bah, c’était la seconde fois que j’y étais allé, donc j’avais moins de choses à acheter et pis, j’avais pas envie d’acheter de trucs d’autres séries. ^^
      J’aimerais bien en faire, mais tout seul, je sens que ça va être nul.

      • Alors je vais t’avouer que j’ai jamais fait de Maid Café seul. Néanmoins, le boulot des maids, ça reste quand même de te faire la causette quand t’es tout seul. Donc comme tu parles japonais, ça peut bien se passer. Surtout qu’elles posent des questions assez simples (d’où tu viens? quels sont tes animes préférés? ce genre) Tu devrais peut être reconsidérer la question à l’occasion.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s