Hôtel Area One: Kagoshima.

Sûrement l’un des lieux où j’ai logé le plus facile à trouver. Bon, c’est quand même à un petit bout à pied, mais même si l’entrée ne donne pas directement sur une des grandes artères de la ville, c’est très simple de la trouver après avoir vu leur plan. Très peu de temps de trajet de Tram et moins à pied depuis le grand carrefour où est l’arrêt. Pour ce qui est de l’emplacement lui-même, la ville n’étant pas à mon sens assez touristique pour que ça soit important d’être à un endroit plus qu’à un autre, c’est vraiment au cas par cas en fonction de ce que vous voulez y faire. Mais bon, la ville étant à taille humaine, une fois débarrassés de vos bagages, elle est pas bien difficile à parcourir à pied, si vous aimez la marche.

L’hôtel en lui-même est assez classique par rapport à ce que j’ai fait jusque-là, la chambre que j’ai occupé est largement assez grande à mon sens et permet d’accéder au minimum syndical (faut dire que vu le prix assez bas, il ne faut pas chercher le 5 étoiles, ce dont je n’ai absolument pas besoin), une petite table avec siège, la télé, la radio (que j’utilise jamais), le meilleur lit parmi tous ceux où j’ai dormi pendant ce séjour et le duo classique Bain/Douche avec ses toilettes modernes toujours amusante pour les non-initiés aux gadgets typiquement japonais. A noter un point négatif et un autre petit point négatif. La machine à laver est vraiment pas terrible, enfin la partie sèche-linge qui m’a valu d’avoir des affaires bien humides lors de mon étape suivant. Pourtant le programme Lavage+Séchage mets deux bonnes heures à se terminer, donc plus que ceux du Coin Laundry où j’allais à Tôkyô et avec un résultat bien meilleur. Après, il faut aussi noter que l’on ne peut avoir accès à internet gratuitement qu’avec l’ordi japonais (donc un clavier en Qwerty et avec un mélange entre écriture occidental et caractères japonais, pas évident à utiliser quand on est habitué aux ordis français) mis à disposition dans le hall et qu’avec son PC, il faut passer par Softmap, si ma mémoire est bonne, pour payer son accès internet. Bon c’est pas vital d’avoir le wifi, surtout en séjournant aussi peu longtemps, mais personnellement, ça ne m’a pas aidé à rattraper mon retard sur mon blog et il m’a fallu trouver d’autres solutions pour ne pas passer trop de temps dans la ville suivante à rectifier le tir.

Hôtel oblige, le personnel est surtout là pour occuper sa fonction. Attention, je n’ai pas dit qu’ils n’était pas aimables et pas serviables, bien au contraire, mais je les ai trouvé plus distants que les personnes qui tenaient les auberges de jeunesse. Un peu comme des salary men enfermés dans leur costume et leur fonction, et qui ont l’air de tous se ressembler. Mais bon, comme je ne suis pas un grand voyageur, c’est quelque chose qui paraîtra peut-être normal et banal pour d’autres.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s