A table MacLeod!!!

Après avoir fait un tour au sud de l’île de Skye, aujourd’hui fut la journée du nord. Départ est donné au même endroit pour aller à Dunvegan Castle sans avoir besoin de faire de changement.

 

Arrivé à destination, je zappe la boutique de souvenirs pour aller directement acheter mon billet pour la visite du château et de son jardin, et entrer dans l’enceinte de ce dernier. Remettant à plus tard la visite du jardin, je me dirige vers le château et là surprise (ou pas), c’est un château entier, mais retapé depuis l’époque où il servait pour les premiers MacLeod. Malheureusement, les photos sont interdites à l’intérieur. Sûrement parce qu’il doit être encore habité par les descendants MacLeod.

Qualitativement parlant, le lieu est à classer en deux catégories. La première pour les premières pièces très bien restaurées avec beaucoup d’objets d’époque et de tableaux de certains des chefs du clan et de leur famille (femme et fille de tête). La seconde, c’est pour une grande partie des pièces visitables, qui sont bien vides et/ou en mauvais état (les murs autour des fenêtres sont complètement détruits). Il y avait aussi quelque chose d’étrange dans tout ça, c’est les toilettes modernes qu’il était possible de visiter. Côté positif, il y avait aussi la possibilité de voir à l’extérieur de l’autre côté du château un endroit où étaient enfermés les prisonniers et à côté un escalier qui donnait sur la mer (probablement pour pouvoir se sauver en douce).

Une fois la visite du château finie, je commence la visite du grand jardin divisé en plusieurs parties selon le type d’environnement : plusieurs sur les fleurs, deux sur les arbres et une qui sert pour les balades en bateaux payantes. N’ayant pas payé pour le bateau, je ne suis allé vers cette dernière que pour prendre en photo le château sous un autre angle (côté géôle). Les parties forêts n’étaient pas moches, mais n’étant pas à ma première balade en forêt, j’ai globalement moins accroché. Par contre, j’ai adoré les différents jardins de fleurs.

Malgré que je ne sois pas du tout un connaisseur dans le domaine, j’ai beaucoup apprécié de voir toutes ces espèces de fleurs de formes et de couleurs différents et la partie centrale du domaine, avec ses fleurs réunis dans un cercle et séparés par espèces dans un emplacement bien précis (avec en plus un gazon très bien tondu autour), est magnifique.

Après une visite qui s’est pas mal éternisée, je ressors de l’enceinte du jardin pour essayer d’atteindre un autre lieu. Je n’ai malheureusement pas dix mille solutions, il n’y a qu’une route qui passe entre les jardins et le parking. D’un côté, elle a l’air de s’enfoncer dans la forêt, mais il n’y a pas de trottoir ou au moins de partie en bitume pour pouvoir y circuler. De l’autre, j’ai la partie en bitume, qui peut me permettre d’aller plus loin et c’est celle que je choisis. Plus loin je finis par m’arrêter parce que le chemin a l’air de s’arrêter après le renfoncement qui sert aux voitures à s’arrêter ou à laisser passer les voitures d’en face dans le cas de routes pas assez large, et comme je suis venu sans plan et avec une vague idée d’où se trouve le lieu en question, je rebrousse chemin.

Revenu côté parking, je me dis que je vais prendre le prochain bus et rentrer. Je vais faire un tour dans la boutique de souvenirs, je finis par m’y acheter un CD choisi un peu au hasard et après avoir payé, je demande à la caissière où se trouve Duirinish, qui, d’après le peu d’info que j’ai, est peut-être un mont. Elle m’apprend qu’en fait, c’est toute la partie nord ouest à partir de Dunvegan qui s’appelle comme ça, elle me sort une carte pour me montrer le lieu, me donne des indications d’endroits à voir. Je me rappelle du groupe de mots « MacLeod Tables » pendant ses explications et elle me dit que je dois me diriger vers Orbost, qui n’a pas l’air très loin sur le plan, pour pouvoir trouver l’endroit le plus proche et le plus accessible pour m’y rendre.

 

Sur ce je retourne au même endroit et remarque cette fois que le chemin se poursuit, j’arrive un peu plus tard à Dunvegan, le village, je me prend de quoi manger pendant le début de traversée de la ville. Je me rend compte un peu plus tard que ça fera trop long à parcourir à pied jusqu’au pied du mont en question et comme je dois prendre un bus une à deux heures plus tard, je décide de rebrousser à nouveau chemin jusqu’au même endroit pour prendre le fameux bus en question et rentrer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s