Edimbourg, une ville pas si vieille que ça.

Cette fois encore, départ assez tardif de l’auberge de jeunesse, direction la gare routière pour prendre le bus vers ma dernière destination écossaise, Edimbourg. Le voyage fut long (longue distance oblige), mais ce ne fut que le début parce qu’il fallait ensuite aller jusqu’à l’auberge de jeunesse où je logerais pendant les 4 prochaines nuits.

Et ce ne fut pas une partie de plaisir, je commence déjà par sortir par la mauvaise sortie de la gare routière, qui pars vers le nord. Je trouve quand même un plan qui m’aide plus que celui que j’avais pour une fois et je fais demi tour pour aller dans la bonne direction. Je redécouvre les affres de se trimballer avec une grosse valise en plein milieu d’une capitale, avec ce que ça sous entend en terme de flux de personnes au mètre carré et de gens qui se croient tous seuls dans la rue. Au final, je me reperdrais une autre fois, en allant un peu trop loin et j’ai fini quand même par arriver.

 

Une fois le check in fait, j’amène mes imposantes affaires dans ma chambre et me pose pendant une bonne heure, histoire d’installer un peu mes affaires et surtout de me reposer.

A ce moment-là, on était en fin d’après-midi et je ne pensais même pas faire d’article pour la journée, mais c’était sans compter sur ce que j’avais vu sur le chemin, qui a de quoi donner envie de s’y balader et de prendre des photos. Du coup, je suis sorti pour aller me balader un peu dans Old Town, où je loge.

Il y a pas à dire, ils assurent les écossais en architecture. Edimbourg, enfin la partie Old Town, c’est vraiment fou en terme d’architecture, j’adore aussi le mélange entre vieilles bâtisses et magasins plus modernes et c’est très animé sur l’avenue principale, il y a une animation de rue tous les vingt mètres.

 

Bon, par contre, j’ai pas suivi un parcours logique (je me rattraperais pendant un, voir même deux des autres jours où je prévois de faire une visite plus longue de le ville et je pense m’attarder plus sur certaines bâtisses en espérant que le soleil ne soit pas contre moi cette fois), je suis allé me perdre pour finir du côté New Town (juste au nord de Old Town), qui a aussi son lot d’énormes bâtiments à l’architecture impressionnante et j’en ai profité pour aller choper les horaires de bus et de train en vue d’un voyage en dehors de la ville.

J’ai fini par retourner à Old town pour me chercher un resto avant de rentrer, j’en ai trouvé un qui fait du haggis, mais il était trop bondé. Du coup, je me suis rabattu sur une pizzeria (les autres resto de la même rue ayant des vigiles à l’entrée, j’ai pas trop osé tenter d’entrer).

2 réflexions sur “Edimbourg, une ville pas si vieille que ça.

    • Merci, merci. Bon il y en a quand même une partie qui serait mieux avec une meilleure luminosité.
      Le Haggis, c’est prévu pour demain, en espérant juste que ça soit pas complet cette fois. ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s