Himeji et son Château.

Arrivé plus tard que prévu à Himeji, ne m’attendant pas à ce que ça prenne autant de temps pour y aller depuis la station de Osaka, je commence par faire deux petits achats pour me protéger de soleil, qui ne m’a pas du tout raté.

Pour ceux qui ne connaissent pas Himeji, c’est une ville à l’ouest de Kobe, elle est célèbre pour son château blanc. Un des rares châteaux japonais à être resté authentique (dans le sens où l’on a pas construit à l’intérieur un musée en béton avec tous les équipements qui vont avec) et il a été rénové il y a quelques années au passage (les travaux ont durés plusieurs années, ce qui m’avait empêché d’y aller la dernière fois que je suis allé au Japon).

 

Bref après mes petits achats, je me dirige vers le fameux château en restant le plus à l’ombre possible. C’est un peu long, mais ayant du temps devant moi, je prends quand même mon temps et je profite même un peu du parc qui l’entoure.

Une fois mon billet payé, je me contente de suivre le plan pour découvrir l’enceinte et le château en lui-même, qui fait 6 étages (en comptant le rez-de-chaussée, qui est un concept uniquement français à mon avis) et qui a des escaliers très raides. Je profite aussi à fond du château en laissant passer pas mal de touristes, d’autant qu’un petit vent pas désagréable filtre à travers les fenêtres.

Une fois finie, je visite la partie ouest de l’enceinte, que j’avais totalement oublié. Je me prends de quoi me réhydrater (le temps étant fidèle à ce que l’on peut imaginer de la région du Kansai) et une glace en sortant (le temps de voir trois chatons se balade dans le coin en se chamaillant).

Je poursuis ma visite du parc, en m’attardant dans une partie jardin que personne ne fréquente et je me dis que je peux tenter d’aller voir si le jardin payant (ou plutôt les jardins réunis sur un même lieu), le Koko-en, plus au sud ouest du parc est encore ouvert (les endroits de ce genre ayant la fâcheuse tendance à être fermés en milieu/fin d’après-midi dans les villes de taille moyennes et petites).

Heureusement c’est le cas et j’ai même de la marge pour en profiter. N’étant pas du tout spécialiste dans ce domaine, je serais incapable de le décrire précisément, mais je peux au moins dire qu’il est séparé en 13 parties et que c’est très axé jardin avec étang, carpes et plantes taillées à la japonaise, qu’il y a une partie avec des plantations et des Bonsai géants et une partie sur la cérémonie de thé, qu’il n’était pas possible de voir à cette heure-ci. Quoiqu’il en soit, j’ai vraiment adoré et j’ai aimé pouvoir en profiter à mon rythme sans qu’il soit blindé de touristes.

Finalement, après ça, je me suis dirigé tranquillement vers la gare pour rentrer à Osaka, en visitant un peu une galerie marchande que j’avais repéré sur le chemin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s