Un dernier tour de Pokemon avant le feu d’artifice final.

Pour ces trois derniers jours, je pense qu’il était mieux de tout raconter dans un seul article tellement il n’y a rien à dire.

Le premier jour, je suis allé faire un tour à Nagoya et comme j’ai voulu ne pas avoir à courir partout, j’ai seulement choisi deux lieux pour y passer ma journée. Le premier est le Château de Nagoya et au final, j’ai n’ai pu que rentrer dans l’enceinte du château, où j’ai pu visiter une immense maison (sûrement d’un seigneur local), puisqu’il est en rénovation.

Le second a été le quartier de Sakae, plus au sud, où j’ai fait des achats au Book Off du coin, au Pokemon Center et au Yokobashi Kamera où je n’ai pu prendre que ce qui est lié au jeu Octopath Traveler.

Le second jour, je suis allé réparer une des erreurs que j’ai fait depuis mon premier voyage, c’est d’aller voir la tour Tôkyô Sky Tree. Le temps étant pluvieux à cause d’un typhon qui s’approchait du Japon, j’ai donc décidé de m’en tenir à la première partie de la tour, qui valait quand même le détour. J’en ai bien profité en ce qui concerne les photos et je me suis pas mal exercé avec le mode Miniatures de mon appareil (dès que vous voyez deux bandes floues verticales ou horizontale, ça en fait partie).

La suite a été écourtée puisque pendant ma pause déjeuner à Akihabara, je me suis rendu compte que mes achats du matin (notamment au Pokemon Center, que j’ai moins apprécié que les autres à cause du monde) avaient été plus que suffisants et que je ne pouvais rien m’acheter d’autre pour ce voyage. Du coup, comme le typhon avait obligé le gros feu d’artifice à être repoussé d’une journée, ma journée s’est terminée là.

La troisième et dernière journée, je suis partie dans la partie Ouest de Tôkyô, loin du centre ville, dans le quartier de Nerima. A la station Oizumi Gakuen où l’on peut trouver des statues chacune liée à un Anime différent.

J’ai enchaîné assez vite en allant manger dans la partie Kabukichô du quartier de Shinjûku avant de finir à Akihabara pour faire quelques derniers achats, puisque l’envoi de colis le matin même m’avait coûté beaucoup moins cher que ce que je pensais.

Finalement, je suis rentré un peu tard à l’hôtel pour me reposer un instant avant de ressortir pour profiter du grand feu d’artifice (un des plus grands du Japon) qui a lieu dans le quartier le long du fleuve Sumida et que l’on peut voir jusqu’à Asakusa.

C’est ici que s’est fini mon voyage puisque je devais prendre l’avion le lendemain pour rentrer en France.